Après ma promenade au réacteur 4 de Tchernobyl je suis rentré dans mon dortoir de Kiev et j’ai  cherché sur le net le taux radioactivité en Lorraine, pour comparer avec l’Ukraine. Sur ce sujet en France nous sommes très sérieux, aucun doute là-dessus, nous pouvons leur faire confiance après l’histoire du nuage refoulé à la frontière.

J’ai trouvé une réponse à cette adresse :

 http://www.mesure-radioactivite.fr/public/s-carte.html#

 

Capturecartefrance

Sur la carte j’ai sélectionné Audun le Roman le tchernobyl le plus proche de ma province, à 30 km de la centrale NUCLEAIRE de Cattenom. L’unité de mesure et le sievert par heure, vous ne le saviez pas ? moi aussi, j’ai pas tout compris même après avoir lu l’explication de Wilkipédia, pas important si comparaison n’est raison elle indique les ordres de grandeur, si on joue dans la même cour.

 

Alors on a 3,73 à Tchernobyl et 110 en Meurthe et Moselle.

 

Captureaudunleroman  mesure02tchernobyl   

Pas cohérent !

Il y a quelque chose que j’avais pas pigé.   

J’ai cherché l’erreur, tranquillement, chez moi à Paris. Effectivement je me suis gouré dans les unités, une erreur de gosses, mais fatales. J’ai confondu les symboles micro µ et nano n, un coefficient de 1000, trois zéros. C’est énorme je mérite un zéro. Je défends, je n’ai pas l’habitude de faire mes courses en nano ou micro. Imaginez la même erreur de 3 zéros chez le boucher, cela ferait une cote de bœuf de 250 kilos ! Sacrés bestiaux.  

 

Sur la photo prise à Tchernobyl, l’appareil de mesure Terra-P, il s'agit de micro donc 1000 fois plus que les nano lorrain indiqués par IRSN. Il faut donc comparer 0,110 micro sievert/h avec 3,730 micro sievert/h, 34 fois plus de radioactivité à Tchernobyl qu'a Audun le Roman. Le réacteur de Cattenom n’a pas encore explosé.

Il est préférable de vivre à Audun Le Roman plutôt qu’à Tchernobyl, du moins pour la radioactivité. Mais moi je suis à Paris, j’ai donc été voir un point de mesure à Paris dans le 18eme, seulement 0,036 micro Sievert/h, 3 fois moins qu’en Lorraine, c’est parlant ?

Alors maintenant je veux connaitre les doses qu'un Gérald peut supporter sans se détériorer plus vite qu’un processus normal de vieillissement dans un environnement naturel sans réacteur.

 

La réponse est là :

 

http://www.laradioactivite.com/site/pages/Echelle_Doses.htm

 

dose

Tcehrnobyl, Audun Le Roman, Paris sont dans la même catégorie : très faibles doses et malgré un écart de 100 fois. Alors oui, je n’y comprends rien.

 

Tchernobyl, le chemin de l'école. - Le blog d'images54620

Qui est le plus fort, l'homme ou la nature ? Evidemment la nature, elle reprend toujours ses droits. Prenons l'effet du temps sur nos constructions laissées à l'abandon. Les premières années l'envahissement du végétal est spectaculaire. Puis la dégradation ralentit selon les matériaux.

http://jenesuispasdici.canalblog.com