riga (3)

La voici cette frontière,  sur le terrain c’est ce pont sur le fleuve Narva qui sépare les deux pays, coté ouest la petite Estonie, de l’autre la grande Russie. Il y a quelques décennies en arrière la démarcation entre l’est le l’ouest  était tracé bien plus loin sur la carte, voyons,  à peu près 1200 km jusqu’à Berlin. Depuis Paris j’ai traversé cinq  pays sans sortir mon passeport du sac, là je dois montrer patte blanche : le visa russe.   Je suis le seul passager non local. Je me présente parmi les premiers devant le poste de contrôle, derrière une vitre une femme en uniforme s’empare de mon ID, pas de sourire, pas un mot, elle vérifie rapidement que tout est bon, numérise le passeport, imprime la petite feuille d’immigration que je ne dois surtout pas perdre pendant le séjour, et là  s’apercevant que mon passeport est rempli elle positionne précautionneusement le tampon d’entrée dans un coin d’une page déjà bien pleine d’entrée et sortie. J’apprécie son geste et la remercie, elle a compris et me rend mon document accompagné d’un large sourire de complicité. Il a fallu moins de cinq minutes pour franchir le contrôle, mais plus d’une semaine pour le visa à Paris.  

 

riga (15)    riga (16)

 De la plaine, rien que de la plaine            Ouest-Est dans le sens de lecture

Avant d’arriver jusqu’ici je m’étais arrêté quelques jours à Riga, parce que c’était la mieux placée pour découper ce voyage en étapes identiques.  Et si vous regardez la carte, ce que je suis obligé de faire car justement je suis sur la carte, de Gdansk vers St Petersbourg il n’existe pas une multitude de chemin dans cette vaste plaine du nord de l’Europe.  Car je préférerais éviter l’enclave de Kaliningrad et la Biélorussie qui immanquablement auraient rajouté au minimum quatre oblitérations et consommé l’avant dernière page de mon passeport. La route Berlin, Gdansk, Vilnius, Riga, Narva, St Petersbourg me convenait. C’est d’ailleurs à peu près le même parcours qu’une jeune fille allemande  entreprit pendant l’hiver de 1744  pour se rendre à ses noces. Elle deviendra  la grande Catherine mère de la Russie, une figure de l’histoire européenne. Que n’a-t-on pas dit sur elle, Catherine la grande Catin.  A Vilnius j’ai juste changé de bus un matin alors que je suis resté trois jours à Riga.

 

riga (1)       riga (11)

 Drapeau de la ville                                                                Pas de neige en août

Cette ville est agréable s’il ne neige pas comme lors de mon dernier passage il y a déjà longtemps puisque depuis les prix sont maintenant affichés en euro. Pas de neige en août mais une canicule exceptionnelle cette année. Comme ses voisins la Lettonie fût intégré dans le giron CCCP malgré elle.  L’épisode soviet n’a pas trop bouleversé  le centre ville bien que Riga fût un centre industriel très important pendant cette période. Au bord du fleuve, quatre bâtiments cote à cote et un cinquième perpendiculaire en imposent par leur taille. Ce sont d’anciens hangars Zeppelin qui ont été récupérés et déplacés de 180 km et aménagé en marché,  l’un des plus grands d’Europe par sa taille. Je crains qu’ils aient eu les yeux plus grands que le ventre, immense mais peu rempli.

 

riga (5)     riga (10)  

Le centre historique  a retrouvé sa patine du moyen âge, donc il est classé par l’Unesco. L’austérité des maisons me fait penser un peu aux vieilles villes allemandes, le coté sobre protestant.  L’architecte qui glissa cet immeuble moderne entre toutes ces bâtisses historique a réussi son coup de crayon. Derrière l’église catholique un coq agrippé à un chat lui-même en équilibre sur un chien à quatre pattes sur le dos d’un âne sont entourés de touristes qui attendent leur tour pour se photographier devant ce monument de bronze inspiré d’un conte de Grimm. Le mieux est d’arriver à caresser la crête du gallinacé.  En sautillant le cop est atteignable, bravo monsieur  vous êtes passez du cop à l’âne avec succès.  Pas possible de faire la même prise avec ces chats perchés aux faîtes des deux tours d’angle d’une maison construite en 1909. Les félins la queue en l’air le postérieur bien vue narguent les habitants de l’immeuble  en face. En conflit avec eux le propriétaire a marqué ainsi son mépris envers ses voisins qui l’avaient refusé dans la guilde des marchands.  C’est devenu une attraction touristique de la ville. Dans un autre quartier éloigné Riga étale sans fierté de très belles façade début 20eme dont quelques unes art nouveau sans trop d’étalage ostentatoire du style.

Mais que fabrique ici le célèbre détective anglais, je ne me souviens pas d’une enquête en Lettonie ? Pour le tournage d’une série TV russe Sherlock Holmes, Baker Street a été reconstitué dans une ruelle de Riga. Elémentaire.  Voilà, ce stop dans la capitale Lettone est finie, ce fût une bonne transition.   

riga (2)     riga (6)

Je remonte dans mon bus, l’estomac vide l’arrêt déjeuner n’existe pas et aucun petits marchands ambulants sur le chemin.  Deux heures plus tard le chauffeur libère ses passagers devant une gare ferroviaire.  Je suis arrivé à St Petersbourg  depuis le faubourg St Denis uniquement par voie terrestre.  Avec un train et trois bus seulement, finalement le monde n’est pas si grand pour ceux qui ont le temps.  Une observation rapide du quartier et je devine que cela ne va être facile de rejoindre l’adresse ou j’ai mon booking.  La Russie a beaucoup évolué coté « marchand », dans la plupart des grandes villes du monde ou proche d’une frontière les enseignes «change money» se font concurrence de quelques centimes dans les taux de change. Au pire des  ATM vous tendent leur écran et attendent le code de votre carte bancaire avant  sortir la bonne monnaie de leur réserve. Pas ici. 

riga (4)   riga (7)

Il est 19 heures, il me reste trois heures avant la nuit, je vais bien trouver le moyen d’avoir des roubles. Un jeune couple me donne un jeton de métro, m’accompagne jusqu'à la rue Nevski et là pas difficile de repérer les sigles € et $. C’est fait, mes euros sont devenus russes. Je remercie mes compagnons et leur propose de rembourser le transport, bien entendu ils refusent. 

Première chose : un repas, rien avalé depuis 10 heures.

 

 

Riga Lettonie

Explore this photo album by Gérald Masnada on Flickr!