NY (11)

J’ai quitté les USA en descendant du bus à la 42eme rue à Manhattan, New York. Content d’arriver en ville. Cette ville qui se prétend la capitale du monde ! Alors qu’elle n’est même pas capitale de l’état qui porte son nom. Ce qui est certain : New York, c’est New York, imagines. 

 imagine   vuedepuisnj


Mon bus est arrivé de Philadelphie, un village à coté, depuis une demi-heure je voyais au loin les tours de Manhattan derrière les grues de la zone portuaire de Jersey City juste avant de nous enfoncer dans le tunnel Lincoln qui débouche à la 39eme après la traversée de l’Hudson. Puis le bus lâcha ses passagers dans la vaste gare routière de Hills Kitchen. J’ai senti le souffle de New York immédiatement. En été l’haleine de la ville est chaude comme un sèche-cheveux. Je suis à la 9eme avenue, je dois traverser jusqu’à la 2eme et remonter ensuite de la 42eme rue à la 47eme, 2500 mètres de marche ou le métro avec un changement, je vote pour l’option piéton. Je lève la tête à l’intersection de la 42 avec la 6eme, pour voir d’en bas les tours gratter le ciel en haut. Gratte-ciels, ce mot a fait rêver l’Amérique au petit garçon que j’étais. Dans mon village seul le château d’eau dépassait la hauteur des arbres. Alors, je profite pleinement des perspectives que New York offre à mes yeux d’enfants. Juste après je longe la public library, elle est reconnaissable avec ces colonnes et les lions au pied de son escalier. Je reviendrai plus tard y voir les salles de lecture, c’est prévu dans mon parcours Ghostbuster. C’est ici qu’ils chassèrent leur premier fantôme. Les rayons de soleil se sont engouffrés dans l’alignement de la 42eme rue et heurtent la façade de l’ONU qui ferme la perspective. Quarante minutes après j’ai fait ma largeur de Manhattan, je suis à l’auberge. 

       

NY (1)  NY (31)  

New York capitale mondiale ?
Combien de langues sont parlées ici ?
Plus de 800 dont des centaines de dialectes en voie de disparition de leurs pays d’origine. On peut entendre à New York des messes en néo araméen, je l’ai lu dans un article du monde, je n’irai pas à la messe pour vérifier mais je ne veux bien entendre un bon gospel à Harlem. L’ONU siège à New York et la paix dans le monde se négocie au bord de l’East river. Est-ce la raison du titre capitale du monde ? Je ne sais pas, avec ou sans l’ONU toutes les nationalités de notre planète sillonnent le quadrillage rues avenues. Si des extra-terrestres veulent capturer des « échantillons» de terriens pour leur musée d’histoire naturel version galactique je leur conseille de mettre le cap sur Manhattan, ils y trouveront beaucoup de spécimens. Une soucoupe volante au dessus de grand central terminal n’étonnerait personne, surtout pas l’agent Mulder du FBI.

NY (15)  NY (20) 

Les affaires ? 

A Wall street, une rue à peine plus grande que celle du faubourg à Pierrepont, la cacophonie des marchés financiers orchestre la finance dans le monde entier.
Les arts ?
Elle se fait remarquer d’une manière très américaine. Cette ville fait son cinéma, les producteurs l’aiment bien, tous les genres sont possibles. Les Ghosbusters ont choisi New York plutôt que Paris ou Londres, des petites capitales en Europe probablement plus hantée par des fantômes.
Des œuvres atteignent aux enchères des sommes indécentes tandis que l’art urbain est gratuit. Le Street art est né à New York avant de se répandre dans le monde. Ces grandes signatures seront les Picasso de leur époque. Dans la musique aussi la ville n’est pas en reste. De Léonard Berstein à Jimi Hendrix les genres musicaux sont nombreux à Big Apple. D’ailleurs ce sont les jazzmen qui ont répandu ce surnom dans le monde.

Le sport ?
Elle n’est pas fortiche, son équipe de foot n’est pas en mesure d’affronter une équipe européenne. Pourtant , c’est le logo des deux lettres NY entrecroisées de son club de base-ball qui est le plus répandu au monde, sur des casquettes.

casquette NY (9)

Alors New York semble la capitale du monde dans bien des sujets, de la messe à la finance en passant par le street art. Mais ce n’est pas que ça qui me pousse à me mêler aux flots humains qui déferlent entre ces falaises d’immeubles, ni de m’échouer dans un parc et observer le spectacle continue de cette ville.
Pour moi, New York est un concentré du monde, de tout ce que j’aime découvrir en voyage. Les gens de tous les genres. Une architecture étonnante, tous les styles. Les immeubles de briques du passé sont au pied des tours de verre et de béton, quand tout ceci ne s’entremêle pas comme des plantes sauvages. Il reste même une ferme construite en 1748 par Dyckman pour remplacer son ancienne maison détruite pendant la guerre de sécession.
La ville a grandi rapidement, elle a gardé peu de souvenirs de sa jeunesse, pas comme à Philadelphie. New York connait son histoire mais ne s’y est pas amarré, impossible de tout garder. Sinon elle ne serait jamais devenue pas capitale du monde.
Cette métropole indique aux autres le chemin à prendre et ceux à éviter. Depuis quelques années, l’homo sapiens New Yorkais donne un peu d’espace à la végétation dans la jungle urbaine.

NY (33)  NY (7)


Oui, à New York vous n’êtes pas aux USA. La ville respire autrement.
Est-ce à cause de sa propre histoire ?
Il faut chercher dans son enfance et adolescence, faire de la psychologie.
Avant New York, son dernier nom depuis son adoption par les anglais en 1776, les marchands hollandais l’avaient baptisée New Amsterdam. Ils ont engendré une ville en Amérique uniquement dans un but commerciale et faire de l’argent, en 1624. Voilà la grande différence avec les autres villes créées par des pèlerins à la recherche d’un monde sans persécutions religieuses. Et encore avant, sur une carte le navigateur Verrazzano au service de François 1er inscrivit en 1524 Nouvelle Angoulême et indiquait pour les suivants qu’il s trouveront ici un bon port en eau profonde protégé du grand océan. La mondialisation pouvait commencer.

NY (27)  NY (60)

 

A votre tour d'explorer la capitable du monde, sans carte et sans guide. 

 

New York sans commentaires - Album photos - le blog images54620

New York sans commentaires : Toutes les photos New York sans commentaires - le blog images54620

http://jenesuispasdici.canalblog.com

 

Ceux veulent s'instruire, étonnant : 

 

New York, cité bénie des ethnolinguistes

La "Grosse Pomme" abrite des locuteurs de plus de 800 langues en péril. Ses divers quartiers sont un nouveau terrain d'étude et de sauvegarde de ce patrimoine immatériel. Sur les 6 800 langues et dialectes parlés dans le monde, 65 % à 90 % pourraient disparaître d'ici à la fin du siècle si aucune entreprise de préservation ne contrecarre le mouvement actuel.

http://www.lemonde.fr