vuemanhattan (26)

Je suis venu à Brooklyn la première fois dans les années 80, ce n’était pas encore un quartier à la mode. J’étais accompagné de mon épouse et d’une amie, elles eurent envie de se rendent là ou personne ne peut aller à votre place. Nous décidons de nous retrouver dans un quart d’heure après leurs explorations des lavabos de Brooklyn. Je montre du doigt la pancarte de la rue pour que chacun repère bien le nom de l’endroit. Nous sommes à PIERREPONT STREET. Je ne sais pas combien de rues parcourent Brooklyn mais nous sommes sur la seule qui porte le nom de mon village lorrain. Alors si ceci est uniquement le fait du hasard on peut y croire. Moi j’appelle ces phénomènes mes fantômes. Brooklyn n’a pas nommé une rue en l’honneur du village de Meurthe et Moselle mais en celui de la famille Pierrepont, de lointaine descendance française.

vuemanhattan (14) vuemanhattan (15)  


Me revoici sous la même pancarte dans cette ville qui compte aujourd’hui presque 3 millions d’habitants. En 1800 ce n’était que des champs au bord de l’eau, face à Manhattan qui se limitait alors à la pointe sud de l’île. Hezekiah Pierrepont était marchand et propriétaire d’une partie de ses terres qu’il exploitait. Il était riche et visionnaire. Souvent cela va de pair si on y ajoute de la chance. Le hasard glissa dans cette histoire un personnage, Robert Fulton, et cela devient un scénario à la James Bond avec des espions et un sous marin. Vers 1800 cet américain installé à Paris essaya de vendre un sous-marin à vapeur, le Nautilus, à Bonaparte. Le sous marin fonctionnait, mais Bonaparte ne fût pas visionnaire sur ce coup là. Les espions anglais surveillaient cet américain. Et s’il réussissait à envoyer par le fond des embarcations depuis un engin invisible, une menace sérieuse à leur supériorité navale. Ils achetèrent l’ingénieur qui passa de l’autre coté de la manche. Les anglais préféraient le savoir du bon coté. Mais le courant passa mal entre eux. Les deux pays n’étaient pas encore réconciliés. Finalement Robert Fulton retourna dans les anciennes colonies avec des projets plein la tête. Il y rencontra Hezekiah Pierrepont qui n‘avait pas besoin de sous marin mais de bateaux à vapeur pour relier ses champs à Manhattan et faire prospérer ses affaires. Chose faite en 1814. Les champs deviennent un village, puis une ville et en 1894 un arrondissement de New York.

vuemanhattan (3) vuemanhattan (8)


Derrière moi la ville, devant le haut de la rue Pierrepont qui descend doucement en ligne droite vers l’East river cachée par les arbres, la rue est très boisée. Aucun commerce à Pierrepont street c’est un quartier très résidentiel. Cela se confirme des que l’on quitte la place Cadman ce ne sont que de belles maisons cossues. A l’intersection avec la rue Clinton une imposante bâtisse en briques rouges surpasse ses voisines. C’est le musée de l’histoire de Brooklyn. Quoi de plus naturel qu’il se trouve dans la rue d’un fondateur. La société historique de Brooklyn fut créée par Henry Pierrepont, le fils d’Hezekiah. L’architecte George B. Post ceintura la façade des têtes de personnages divers, on y voit Benjamin Franklin et Beethoven, il doit y avoir une logique mais je ne l’ai pas cherché. C’est un viking et un indien qui accueillent le visiteur à la porte d’entrée. Le viking tire la gueule, l’indien semble plus sympa. Les guides considèrent cet immeuble de 1881 comme l’un des plus beaux du quartier. Pas moi, trop carré. Je préfère celui au 82, un autre style qui marie la brique rouge et la pierre de taille, la géométrie ronde et les toits pointus. Tapis à l’aguets dans les feuillages de l’escalier des dragons sculptés dragons s’apprêtent à repousser les visiteurs non désirés. L’entretien des espaces verts semble négligé. Ils ont peut-être changés de syndic. Cette demeure diabolique s’est un peu éloignée de l’austère église un peu plus haut dans la rue. Le hasard me sourit, une homme sort et devine que je m’intéresse à cette architecture. Nous nous serrons la main avec le traditionnel « nice to meet you ». Il m’ouvre la porte et me montre la cheminée à l’entrée et la rampe d’escalier. Tout le reste du mobilier fût détruits lors de la transformation en hôtel vers 1900. C’est aussi à ce moment que fût rajoutée l’affreuse marquise au dessus des escaliers. C’est Herman Behr, industriel du papier, qui bâtît cette folie en 1889.

vuemanhattan (24) vuemanhattan (25)


Le bas de la rue est dans le style du Brooklyn que l’on voit au cinéma. Des escaliers semblables en apparence mais tous différents, chacun révèle un peu sur les habitudes des résidents, vélos ou fleurs bien rangés. J’arrive au bas de la rue. Sur l’autre rive Manhattan dresse ses tours qui exhibent leur opulence face à cette petite rue tranquille. A gauche la statue de la liberté, à droite le pont de Brooklyn. Il y a longtemps Robert et Hezekiah se sont peut-être assis sur un tronc d’arbre pour parler du futur. Ont-ils imaginé ce que je vois aujourd’hui ?
J’aime cette vue depuis Pierrepont street, il faut s’assoir un moment sur un banc et regarder comment l’homme s’est imposé. Mes pensées remontent le temps, Fulton et Pierrepont sont assis sur leur tronc d’arbre.
- Bonjour gentlemen’s. Cela à changé depuis 1800, c’est grâce à vous.
- Oui, un peu. Grace en partie aux bateaux à vapeur de mon ami qui amenèrent ici beaucoup de monde.
- C’est vrai, cela a continué après ce pont en 1883, un sacré travail d’ingénieur dommage que je ne l’ai jamais vu de mon vivant. Mais monsieur, j’entends votre accent Français, j’ai habité Paris, je me souviens de votre Bonaparte. Que faites-vous ici ?
- Rien. Je passe monsieur Fulton, vous le savez nous ne sommes que de passage. Alors j’essaie de passer dans beaucoup d’endroit.
Une mouette passe, mes pensée s’envolent avec elle. M. Fulton traversent l’East river pour sa tombe en plein cœur de Manhattan. M. Pierrepont s’éloigne dans le calme de Green wood, le grand cimetière de Brooklyn. Je continue ma promenade en profitant de cette vue depuis Pierrepont Street.

vuemanhattan (31) vuemanhattan (32)

Allez vous promnez dans l'album 

 

Brooklyn pierrepont - Album photos - le blog images54620

Brooklyn pierrepont : Toutes les photos Brooklyn pierrepont - le blog images54620

http://jenesuispasdici.canalblog.com

 Pierrepont, le village aux USA

 

Back to Pierrepont-NY - le blog images54620

Suivez ces ours avec la souris et vous arriverez à Pierrepont. Je reconnais le carrefour. Je manœuvre à coté du pick-up arrêté au stop, baisse la vitre, fais un signe au conducteur, un coup de chance de le trouver. A son tour, il me dévoile son visage interrogatif.

http://jenesuispasdici.canalblog.com