DETROIT

détroitME (7)

Ma valise est arrivée avant moi à Détroit. A la descente du vol AA 5070 en provenance de Philadelphie en quelques minutes tout le monde avait récupéré son bagage, sauf moi. Cela commençait mal, vite ou se trouve le bureau d’Américan Airlines ? Juste derrière, il est encore ouvert à 22H00. Ouf, j’y vois ma valise rouge tatouée 54620 qui m’attend dans un coin, elle a pris le vol d’avant pendant que je dinais à Philadelphie. Je suis content et remercie l’employée sans lui demander comment un bagage a pu être embarqué sans son passager. Une heure trente exactement après l’arrivée je m’allonge enfin dans un petit motel de la zone aéroportuaire.

    détroitME (5)   détraoitAL (2)

Le lendemain matin, après deux bus et une heure de voyage j’arrive au Rosa Parks transfet, le centre névralgique de « distroye » si vous prononcez Détroit à la française personne ne vous comprendra même s’il s’agit d’un nom français, c’est Antoine Laumet de La Mothe, sieur de Cadillac qui fonda la ville en 1701, les ricains lui ont fait une belle statue au bord de la rivière Détroit le déversoir du lac St Claire dans l’Erié. Pour une fois j’ai étudié un peu la géographie car je n’avais jamais regardé en détail la carte des grands lacs. Ils sont tous communicants, l’eau descend du plus haut, le supérieur au plus bas l’Ontario. Cela s’écoule doucement à cause des différences niveaux faibles jusqu’au spectaculaire chutes du Niagara. Sur l’autre rive de la rivière flotte le drapeau du Canada. Voilà pour la géographie. Les anglais posséderont définitivement la ville vers 1763 après avoir éliminé une bonne partie des indiens installés ici. Comment ? Ils inventèrent la première extermination bactériologique en leur fournissant des couvertures infectés par la variole ! 1796 l’Amérique commence son histoire personnelle. Les anglais trainent des pieds et ne rendent la ville que 20 ans après l’indépendance. Faudrait pas qu’ils fassent pareil pour quitter l’Europe. 

détroitME (3)  détraoitAL (11)

Détroit a mauvaise réputation. Elle sert d’illustration au déclin américain et parfois même à la chute du capitalisme tout entier. Une ville en faillite ou me resteraient que des chômeurs en errance au milieu des ruines d’un modèle économique que personne ne veut. OK, dire le contraire serait de mauvaise foi. Plus d’un tiers des bâtiments sont à l’abandon, des petites propriétés personnelles aux gigantesques buildings d’entreprises et municipaux comme la gare centrale et ses abords. « Vides ils en paraissent encore plus grands » Je pense à la réflexion du duc de guise devant le cadavre allongé d’Henri III. On connait l’histoire : crises économiques successives, l’industrie automobile qui dégringole, population pauvre etc…. on nous a servi maintes fois cette version. Pas la peine de venir ici, j’ai vécu ceci en Lorraine.

 

détraoitAL (18)   détroitME (6)

Des chiffres ? En 1950 presque deux millions d’habitants dans la ville, 80% de blancs, 20 % de noirs. En 2016 il me restait que 650 000 âmes, et c’est juste le contraire 20 % de white et 80% de black ! Vous savez qui sont les défavorisés. Souvent dans le bus j’étais le seul blanc, aucune hostilités, au contraire les gens m’aidaient à pour trouver mon chemin. Je suis venu ici pour la bagnole, à Piquette Street ou Henry commença la production en série, dans sa première usine. Je pensais que Ford c’était Détroit ou Détroit c’était Ford. Son image s’estompe peu à peu malgré l’étendue de son territoire de Dearborn. Cette banlieue où usine, musée et librairie porte son nom. Henry est partout même sur les plaques d’égouts. A Fairlane là ou décéda le grand patron, un quartier de Détroit qui donna son nom à un modèle Ford, j’ai eu du mal à trouver le cimetière privé de la famille. Le marchand de pièces détachées automobile situé à 50 mètres ne savait pas que le fondateur de l’industrie qui fait vivre détroit depuis un siècle repose près de son magasin en face d’une station essence désaffectée envahie par les mauvaises herbes. Voilà ce qui m’autorise à écrire que l’automobile disparait peu à peu du paysage.

detroitAL28  détroitME (1)

On ne peut pas dire que la ville soit belle. D’ailleurs c’est comment une belle ville ? Pour un parisien habitués à la foule, Détroit est vide, à Dowtown presque personne, ou sont-les gens ? A l’usine ou au bureau, est-ce possible ? Au match de base-ball peut-être ? Je ne sais rien mais j’ai déjà eu cette impression de ville fantômes aux USA. Alors oui celui qui cherche des clichés de ville « Destroye » il les trouvera rapidement. A Eastern Market, il reste quelques restaurants et commerces autour du marché, le reste est un terrain livré au Street-art, d’ailleurs peu contestataire les artistes, ni slogan anarchique, ni révolte, de belles fresques sympathiques. Est-ce que Détroit se rangerait ?
Les faubourgs à coté des anciennes usines Ford de Piquette sont laissés en pâture aux mauvaises herbes qui ceinturent et maintiennent debout les maisons avant de les dévorer. La ville essaye peu à peu de se débarrasser des grands bâtiments en béton. le Conductors Protective Association building a obtenue le permis de démolir. En face l’énorme gare centrale abandonnée attend de connaitre son sort. Elle fût construire en 1913 dans l’espoir de développer le quartier. La crise de 1929 freina leur ambition. Ils avaient vu trop grand vraiment trop grand. Les crises c’est cyclique.
Aujourd’hui je n’ai pas vu que le Détroit décrit par le Rappeur Eminem. Entre les immenses ruines il y a beaucoup de verdure, très étonnant pour un parisien habitué aux pots de fleurs dans les cours d’immeubles. En pleine ville de belles maisons en bois rappellent le temps ou il faisait bon vivre à Détroit, mais ce temps a-t-il vraiment disparu ? Non, il suffit d’observer ces habitants.

détraoitAL (19)    détroitME (8)


Détroit reprend des forces mais ne sera plus jamais comme avant. J’ai posé ma valise à 15 minutes en bus du Rosa Parks Center, de l’autre coté de la route 75 en face de la gare centrale. Derrière l’hôtel, il y a une ferme avec chèvres, poules, canards et un potager. L’agriculture urbaine sera-t-il le renouveau de the Motor city.

 

Détroit l'optimiste - Album photos - le blog images54620

Détroit l'optimiste : Toutes les photos Détroit l'optimiste - le blog images54620

http://jenesuispasdici.canalblog.com

Suite Détroit destroye ..............